la lessive à la "fleur de monoï" c est du pipo , la preuve!

Publié le par MARIE



j'étais devant la pub super croix fleur de monoï avec l ami de Fabien, et là je déclare que la fleur de monoï n existe pas donc que c est mensongé!!!

et là le voici qui vérifie sur le net; et comme j en étais sûr, plus d'un ne le sait pas, moi l ex vahiné popa de Bora je le dis: le monoï est fait d huile de coco parfumée avec un tiaré !! la fleur de monoï c est une connerie!! voici l article vu sur internet:


 Mono’i: en reo ma’ohi (tahitien), parfum.

Fleur de monoï: grosse bêtise qui fait tache d’huile dans le milieu publicitaire, tirée d’un raccourci hâtif dont on espère des retombées financières moins symboliques que les images auxquelles on l’associe, sensuelles vahinés mollement étendues, palmes oscillantes des cocotiers et sable fin du Pacifique.


amande-blanche-ou-albumen-avant-sechage.1250479698.jpgExtrait du Larousse. Monoï: (nom masculin invariable) huile parfumée d’origine tahitienne tirée de la noix de coco et des fleurs de tiaré.

En effet (mais la formulation du dictionnaire est maladroite), le monoï est exactement produit par filtration après qu’on a fait macérer pendant un minimum de dix jours au moins dix boutons de gardénia tahitensis (le tiaré en français, le tiare tahiti local, tiare signifiant fleurs en reo ma’ohi) dans un litre d’huile raffinée extraite du coprah. Le coprah  désigne à la fois l’amande blanche de la noix de coco (on dit aussi le coco), tombée à terre quand elle est parvenue à maturité et qu’elle a été séchée. Dans certaines préparations et produits dérivés, ce macérât peut être coupé avec d’autres huiles, au plus jusqu’à 50 % [mais il n’est plus du monoï dit de Tahiti].


Car, le monoï bénéficie depuis 1992 d’une appellation d’origine Monoï de Tahiti : elle implique l’utilisation de cocos récoltés en Polynésie française sur des sols coralliens, une teneur cette fois d’au moins 90% en macérât [non coupé] de fleurs de tiaré, ainsi que les mentions cocos nucifera et gardenia tahitensis parmi les ingrédients, au nombre desquels on trouvera de la vitamine E ou tocophérol pour empêcher l’oxydation de l’huile et, parfois, du parfum synthétique, des colorants, des conservateurs et des filtres d’ultraviolets. Ce monoï seul mérite le logo à la fleur de tiaré.



Le monoï vierge n’est surtout pas une huile qui protègerait la peau des coups de soleil.tiare.1250480051.jpg

Son prix, hélas ! ne le met pas à la portée de toutes les Tahitiennes qui parent et parfument souvent leurs têtes de fleurs fraîchement coupées, telles de suaves crêtes de cocktails colorés.

Publié dans explication

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Moerani 06/07/2010 07:28


Ben non alors! Aujourd'hui sur M6 ils passent encore cette pub à côté de la plaque!!! C'est dingue comme même que les personnes qui ont conçu ce spot n'ont pas eu l'intelligence de rechercher la
signification du nom de leur produit. Sympa les BAC+X en marketing!!!


Laurent 19/09/2009 23:32

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais la lessive Secret d'ailleurs Bora Bora ne parle plus de la Fleur de Monoï dans ses dernières pubs et sponsoring sur Koh Lanta...

Des posts comme le vôtre aurait-il eu raison de Henkel ? Pourquoi pas...

MARIE 30/10/2010 08:00



MERCI PR LE COMMENTAIRE 1 AN ET 1 MOIS EN RETARD!! LOL